Houppier

Le houppier est l’ensemble des branches d’un arbre qui sont placées en haut du tronc.

Le houppier est l’une des 3 parties qui forment un arbre, les 2 autres étant le tronc (entre le sol et les premières branches) et le système racinaire. Il se compose de toutes les branches maîtresses ainsi que des rameaux et ramilles qu’elles portent, ainsi que des feuilles. Son extrémité supérieure est la cime de l’arbre. On appelle également le houppier “couronne”, mais celle-ci est plutôt la base du houppier. Ce houppier, autant dans sa forme que dans son volume, dépend de nombreux facteurs : l’essence de l’arbre, son état de santé, les accidents et/ou perturbations qu’il a pu rencontrer (vents, pente, foudre, stress hydrique), la présence d’autres arbres autour de lui, le climat, la quantité de lumière et d’eau dont il peut disposer.

La quantité de lumière est particulièrement importante pour le développement du houppier.
Un arbre situé dans une forêt verra son houppier amoindri par rapport à ses possibilités. Il suffira de dégager un espace suffisant autour de lui pour qu’il prenne rapidement une ampleur plus “normale”.
Le houppier peut être élagué afin de l’éclaircir, lorsque l’ombre qu’il procure est trop dense. En sylviculture, on appelle houppier un arbre dont on a ôté toutes les branches autres que celles situées à son sommet.