Gamm Vert utilise des cookies pour vous garantir une bonne expérience de navigation. Si vous continuez à visiter notre site, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.

Mon espace perso
Nouveau sur gammvert.fr ?
Je m'inscris

Tout savoir sur le désherbage durable

Les fondamentaux du désherbage naturel

Pour un gazon au top

Scarifiez pour éliminer la mousse

Elle étouffe votre pelouse et favorise l’arrivée des herbes indésirables. L’« arme fatale » pour la déloger, c’est le scarificateur manuel ou motorisé. Utilisez-le au printemps et à l’automne quand elle profite de l’humidité pour coloniser le gazon.

Arrosez ni trop ni trop peu

Arroser le gazon plusieurs fois par semaine est contre-indiqué : cela n’incite pas les racines à se développer en profondeur pour aller y rechercher l’humidité résiduelle.

Arrosez copieusement une fois par semaine, le soir ou la nuit, et pensez aux programmateurs d’arrosage.

Tondez à la bonne hauteur

Une herbe tondue trop court favorise l’installation des mauvaises herbes.

Réglez la hauteur de coupe à 5 ou 7 cm. L’humidité sera mieux conservée et l’arrosage moins fréquent.

Dans vos massifs, laissez faire les plantes couvre-sols

Scarifiez pour éliminer la mousse

Les plantes couvre-sols sont les championnes de la lutte contre les « mauvaises herbes » dans les massifs de fleurs.

Au soleil : vergerette de Karvinski, Sedum acre, géranium vivaces (‘Rozanne’ et Geranium macrorrhizum), thym serpolet, Bergenia, phlox mousse, gazon d’Espagne.

À l’ombre et mi-ombre : grande pervenche, campanules des Carpates, géranium vivaces (G. nodosum et G. phaeum), fleur des elfes, herbe aux écus, lierre, Bergenia, lamier jaune, bugle rampante.

Pour les zones humides : Houttuynia ‘Chameleon’.

Pour les talus ensoleillés : millepertuis, coussin d’argent, Muehlenbeckia, hémérocalle, onagre.

Pour les talus à l’ombre : Pachysandra, petite pervenche, ampélopsis et Hydrangea petiolaris.

Les solutions au cas par cas pour un désherbage naturel

  • Pour moins désherber, choisissez bien votre gazon

    Avant

    Vous utilisiez des désherbants totaux (dans le cas de l’installation d’une pelouse) ou des désherbants sélectifs pour lutter contre les plantes indésirables.

    Les solutions préventives

    Un mélange bien choisi va vous simplifier la vie ! Avec l’aide de votre conseiller Gamm vert, identifiez vos besoins et vos envies.

    • Le gazon Sport et jeux est particulièrement résistant au piétinement.
    • Le gazon Rustique est dense et facile d’entretien. Bien pratique pour tous ceux qui n’ont pas envie de consacrer des heures à l’entretien de la pelouse.
    • Le gazon Anglais est fin, dense et offre un résultat vraiment très esthétique. Sa pousse est lente, ce qui permet de limiter le nombre de tontes.
    • Le gazon Spécial terrain sec permet d’avoir une belle pelouse dans les jardins du Sud soumis à plus de chaleur et de sécheresse.

    Partager ces astuces :

  • Un gazon bien nourri, c'est moins d'herbes indésirables

    Avant

    Vous utilisiez des désherbants à action ciblée pour venir à bout des plantes indésirables ou de la mousse.

    Les solutions curatives

    • Comme la mousse à tendance à cavaler sur les sols plutôt acides, vous pouvez à l’automne passer la pelouse au scarificateur avant d’épandre des engrais à base de cyanamide calcique (ex : scoramide) pour rééquilibrer le pH de votre sol et permettre au gazon de mieux pousser.
    • Votre expert Gamm vert vous conseillera sur les dosages et la bonne utilisation de ces produits.

    Les solutions préventives

    • La meilleure façon de lutter contre la mousse qui étouffe le gazon et les herbes envahisseuses, c’est de fertiliser la pelouse. Utilisez un engrais bio riche en azote, en version « coup de fouet » pour réveiller une pelouse fatiguée ou « à libération lente » pour doper le gazon au fur et à mesure de ses besoins. Épandez-le au printemps et à l’automne et arrosez pour faciliter la pénétration des éléments nutritifs dans le sol.
    • N’hésitez pas à avoir recours à un épandeur. Cet ustensile, très simple, vous fera non seulement gagner du temps, mais vous évitera également les surdosages ou les effets « zébrures » liés à une répartition inégale de l’engrais.

    Partager ces astuces :

  • 3 façons de désherber la pelouse autrement

    Avant

    Vous utilisiez des désherbants à action ciblée pour combattre les plantes indésirables.

    Les solutions curatives

    • Le désherbeur mécanique

      Il est efficace pour arracher les racines profondes des herbes indésirables (pissenlit, chiendent…) qui s’invitent dans votre pelouse. C’est un outil écologique, léger et qui ménage votre dos. Son utilisation est très simple :

      1. Enfoncez les dents dans le sol en appuyant avec le pied sur la barre ;
      2. Inclinez le manche pour dégager la mauvaise herbe ;
      3. Éjectez-la en tirant sur la poignée centrale. Hop, le tour est joué !
    • Le désherbeur thermique
      Idéal pour les contours entre votre pelouse et les massifs de fleurs et pour supprimer les herbes dans les allées et entre les dalles. En revanche, ne l’utilisez pas sur la pelouse, vous risquez de brûler en même temps votre gazon.d’utilisation.
    • Le couteau à désherber
      Sa lame épaisse vous permet de couper les racines en profondeur. Vous pouvez aussi l’utiliser pour nettoyer le tour des pas japonais installés dans le gazon.

    Partager ces astuces :

  • Le paillage des massifs, votre meilleur allié anti-désherbage

    Avant

    Vous utilisiez des désherbants à action ciblée (herbicides).

    Les solutions préventives

    • Pailler le sol est le meilleur moyen pour éviter la pousse des « mauvaises herbes ». En recouvrant le sol, vous les privez de la lumière nécessaire à leur croissance. Quelques-unes peuvent bien pousser ça et là, mais vous les éliminerez facilement.
    • Tous les paillages ne se ressemblent pas. Pour vous aider à choisir celui qui sera le mieux adapté à vos besoins, n’hésitez pas à demander conseil à nos experts Gamm vert.

    Pour désherber...

    Si les mauvaises herbes se sont installées dans vos massifs, utilisez, comme pour la pelouse (Voir ici), un désherbeur mécanique ou un couteau à désherber.

    1. La pouzzolane

    Ce paillage minéral, issu de roche volcanique, facilite le drainage. Vous pouvez l’utiliser dans vos massifs mais, également, dans les bacs et jardinières. Il n’acidifie pas le sol. Compact et dense, il ne risque pas de s’envoler !

    2. Les copeaux de bois naturels ou colorés

    Vous trouverez facilement ce paillage naturel à base de plaquettes de bois issues de productions françaises. Les copeaux peuvent être utilisés au pied de toutes les plantations : massifs, haies, arbres et arbustes. C’est, de plus, un paillage très décoratif.

    3. L’écorce de pin

    Ce paillage est à réserver aux végétaux qui apprécient l’acidité (hortensias, camélias, bruyères, rhododendrons…). Ne l’utilisez pas au pied des rosiers, par exemple. Sa durée de vie est longue (plusieurs années).

    4. La toile de paillage

    Elle est particulièrement commode pour limiter le désherbage sur les plantations en talus. De plus, elle retient l’humidité et la chaleur tout en laissant l’eau et les engrais liquides s’infiltrer dans le sol jusqu’aux racines des plantes. Si vous l’utilisez sur des massifs « à plat », vous pouvez la dissimuler sous un paillage minéral, comme la pouzzolane ou bien des copeaux de bois.

    5. Les billes d’argile

    Bien pratiques, les billes ! Vous pouvez les installer dans le fond de vos pots ou de vos trous de plantation, en bonne couche, pour assurer le drainage… mais aussi les utiliser pour limiter la pousse des adventices. Elles sont, de plus, très décoratives !

    Partager ces astuces :

  • Désherbez avec les acides végétaux

    Avant

    Vous utilisiez des désherbants sélectifs ou totaux, le plus souvent à base de glyphosate.

    Les solutions curatives

    • Vous pouvez utiliser des désherbants à base d’acides végétaux : l’acide pélargonique et l’acide acétique sont, en effet, des substances naturelles aux effets herbicides. Ces acides végétaux s’utilisent sur des jeunes pousses qui vont rapidement sécher, mais n’étant pas efficaces sur les racines, il faut renouveler l’application au minimum deux fois par an. Ces produits, totalement sans danger pour les animaux domestiques, s’éliminent vite et permettent donc de replanter dans les deux à trois jours.

    Partager ces astuces :

Retrouvez votre conseiller en magasin

Téléchargez nos guides pratiques

Tous nos conseils à portée de main pour un jardin naturel